Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Corinne Dardelet
31 mai 2022
Améliorer les taux de délivrabilité en éliminant les emails inexistants

Améliorer les taux de délivrabilité en éliminant les emails inexistants

La communication est un élément central de la vie associative. Qu'il s'agisse du lancement des adhésions, d'un événement ou tout simplement d'une newsletter, nos associations clientes ont besoin d'envoyer des emailings à leurs membres.

Ces derniers temps, plusieurs de nos associations clientes ont fait face à de gros soucis de délivrabilité de leurs emailings : leurs communications étaient bloquées pour certaines adresses mail. L'importance du sujet nous a poussés à améliorer le système, pour le bien de tous.

Explications.

Qu'est-ce que la délivrabilité ?

Pour rappel : la délivrabilité d’un emailing est le fait que le message envoyé atteigne la boîte de réception de son destinataire.

Une bonne délivrabilité est indispensable à une communication par emailing efficace.

Les causes du problème identifié

Il arrive que nos clients aient dans leurs listes de diffusion des adresses mail qui n’existent pas (parce qu’elles ont été mal retranscrites, les boîtes mails ont été fermées, etc.).

Pour autant, lorsqu’une association cliente d’AssoConnect envoie un emailing à une liste de diffusion contenant des mails erronés, les mails sont envoyés à l’ensemble des adresses.

Heureusement, ce n’est pas la situation la plus courante. Mais il peut arriver qu’il y ait des pics d’envois de mails à des adresses défectueuses.

Et lorsqu’ils reçoivent beaucoup de mails avec des adresses inexistantes, certains serveurs de mails considèrent ces envois comme dangereux et bloquent temporairement tous les mails envoyés via AssoConnect. C’est le cas de SFR et La Poste.

Si votre liste de diffusion contient beaucoup d'adresses en @sfr.fr défectueuses, alors SFR rejette temporairement les messages reçus, même pour des adresses existantes.

Cela a donc un impact énorme pour beaucoup de nos clients : tant que SFR et La Poste bloquent les mails envoyés via AssoConnect, leurs membres ayant des adresses en @sfr.fr et @laposte.net ne reçoivent pas leurs messages.

Cela créait une frustration légitime chez nos clients. Nous avons donc mis en place une solution pour améliorer la situation.

La solution apportée

Pour éviter cela, nous procédons désormais à une vérification des nouveaux mails.

L'objectif : identifier les emails qui n'existent pas et risquent de bloquer les envois de communication chez certains serveurs de mail.

Concrètement, lorsqu'une adresse mail est ajoutée ou mise à jour sur une plateforme, AssoConnect vérifie qu'elle existe. Cette vérification a lieu à deux occasions :

  • à la création ou la mise à jour d'un contact de la Communauté,
  • à l'ajout d'une adresse mail à une liste de diffusion d'emailing.
storage?id=2386159&type=picture&secret=705BS0TaBGlyNDyVM8USarVmrw6MeEP78apIWC0E&timestamp=1653495652

👉 A noter : cette vérification ne concerne pour l’instant que les mails en @sfr.fr et @laposte.net dans la mesure où ce sont les seuls serveurs qui posent problème.

Comment savoir si une adresse mail est invalide ?

Une adresse identifiée comme invalide est tout de même enregistrée dans votre plateforme, avec une mention qui vous permet d'agir dessus.

Pour les contacts de votre Communauté

Si un contact de votre Communauté a une adresse mail identifiée comme invalide, l'information apparait sur la fiche profil, ainsi que sur la page de modification de son profil.

storage?id=2386145&type=picture&secret=S0Llkz7KEhD2smTGJQLNmkRKSFjdUv7kGuAhblzK&timestamp=1653495305

Pour les mails de vos listes de diffusion non liées à votre communauté

Pour vos listes de diffusion, une nouvelle catégorie a été créée. Vous pouvez ainsi identifier en un clin d'oeil les adresses mail invalides.

storage?id=2386150&type=picture&secret=GFrb2BqIdZSgsnROAVbgm8ZTysB0GrApGv7WxGAD&timestamp=1653495420

Un mail erroné est détecté, que faire ?

Une fois le mail non valide identifié, plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  • Contacter la personne (par téléphone par exemple) et lui demander une adresse mail valide,
  • Supprimer le contact et/ou l’adresse mail,
  • Ne rien faire de particulier, en gardant à l’esprit que de toute manière, l’adresse mail ne recevra pas les messages envoyés depuis AssoConnect.
storage?id=2386191&type=picture&secret=lWtMI4VgSySdqAAjnetpZskCXfidB7XRJZYyCKsR&timestamp=1653496714

Cette évolution devrait largement contribuer à l'amélioration de vos taux de délivrabilité.

Pour la suite, nous allons continuer à soigner la qualité des envois d'emailing, notamment en changeant de prestataire d'emailing. Affaire à suivre 😉

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
amélioration
Consultez également
Refonte de la logique de groupement des pièces comptables

Refonte de la logique de groupement des pièces comptables

Il s'agit d'une évolution majeure sur la manière dont sont gérés les regroupements de pièces...

Bertrand FLAUJAC
18 septembre 2018
Mise à jour du fonctionnement des listes emailing

Mise à jour du fonctionnement des listes emailing

Nous mettons à jour le fonctionnement des liste de destinataires, accessibles depuis la page...

Louis-Pierre Baudry
27 novembre 2018
Optimisation de la page "liste des participants"

Optimisation de la page "liste des participants"

La page listant les inscrits d'une billetterie/campagne rencontrait des problèmes de performance...

Louis-Pierre Baudry
4 décembre 2018
Mise à jour de la préparation à l'import

Mise à jour de la préparation à l'import

Vous nous aviez fait part de vos suggestions concernant l'import par fichier excel. Nous avons...

Louis-Pierre Baudry
26 décembre 2018
Réorganisation du menu de navigation

Réorganisation du menu de navigation

En lien avec la refonte du menu de la semaine dernière, nous allons aussi réorganiser ses titres...

Louis-Pierre Baudry
11 janvier 2019
Migration vers les serveurs Microsoft France

Migration vers les serveurs Microsoft France

Nous en parlions dans la page Roadmap, la migration vers un nouvel hébergeur est l'aboutissement...

Louis-Pierre Baudry
6 février 2019